Patrimonie architectonique

Patrimonie architectonique

  • Nouvelle Église

    C’est un bâtiment notable et singulier.Elle ne fut jamais finie et elle peut s’identifier parfaitement, par l’époque qu’elle fut construite, avec les grands bâtiments destinées à des fonctions officielles.

    La vue sur plan et les façades nous font penser aux églises de la Renaissance italienne.

    Elle est orientée de levant à couchant en référence au grand Port des Alfacs.Le mur de couchant est le seul qui n’a pas d’ouvertures.Il y a une entrée secondaire par le sud.

    La vue sur plan nous montre un carré parfait, la coupole reste sans construire et à double hauteur.Les tribunes sont composés par des balcons qui contrôlent le cercle central et les couloirs périmetrals forment le carré général du plan et communiquent les dépendances situées sur les sommets.

    Le plan du bâtiment correspond aux principes de l’architecture de l'époque mais conserve le goût pour le baroque de l’époque antérieure.Les colonnes sont ioniques du style de Miquel Angelo.

    L’architecture est froide, correcte et discrète.

    Il y pas de références du projet ni de l’architecte mais nous savons que Juan de Villanueva, maître néoclassique par excellence, intervint à la direction des travaux du Canal de Navigation.

    Le bâtiment, qui était avant isolé et hors du village, est maintenant dans la ville urbaine, près de la route, face à la mer et préside la grande avenue aménagée en espace verts qui va vers la promenade maritime et les plages.

    À partir du 16 juin 1787, la construction de l’Esglèsia de la Nova Població de "San Carlos" fait penser à un modèle de tombe que l’Armée construisait.

    Aujourd’hui, l’Esglèsia Nova est un lieu parfait pour le développement d’une série d’activités culturelles.

     

    Edicles-fonts de les Alamedes 

    Dans la zone du porche, pour solutionner le point d’inflexion tangentiel entre le demi-cercle et la ligne droite, un angle mort est projeté et forme un bâtiment-fontaine de style néoclassique qu’interrompe, avec une rotule, le rythme des arcs en anses de panier exactement sur le point tangentiel où il y avait le conflit. 

    Le bâtiment-fontaine est conçue par des piliers ornementés, avec un langage à bossage et couronné par un fronton ornemental.  

    Le style, comme le reste, est néoclassique.Le primitivisme est dominant, c’est-à-dire, on retourne aux origines de l’architecture grecque.  Jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, personne n’avait arrivé en Grèce, car c’était loin et faisait partie de l’empire ottoman.  Après sa découverte, un manuel fut publié et les cours européennes le prirent comme modèle, tout en appliquant les concepts et les ordres néoclassiques.Mais le style officiel, froid et cosmopolite ne fut pas très imaginatif.

     

    Les Porxes 

    À la Place Carles III il y a deux îles avec des fonctions différentes :l’actuelle  maison de Laureano que, par ses colonnes monumentales, semble un petit palais.

    Tous les porches avait des colonnes mais ils n’étaient pas couverts.C’est une vision qui nous fait penser à l’actuelle Esglèsia Nova.Au fond il y a la Font de l’Edicle, à coté d’une maison qui reste encore intacte.De l’île de maisons nous pouvons en extraire les conclusions suivantes :c’était  des maisons avec raz de chaussé et un étage, comme l’actuelle maison de l’Anyero, avec des balcons et des fenêtres encadrées.

    Les porches ont maintenant un toit incliné avec une corniche qui régulait toute l’hauteur.Sur le toit il y avait une mansarde qui donnait unité à l’ensemble et les persiennes de style valencien.  Les édifications nous rappellent la vie sociale dans les rues, l’importance des porches.

 

You can win a travel with #tastingspain Terres de l'Ebre